Archives

Acupuncture et physique quantique

article rédigé par Olivier Roy, Acupuncteur, Montréal, janvier 2009

Fait intéressant: les points d’acupuncture démontrent une baisse de la résistance électrique cutanée au niveau de leurs localisations traditionnelles en comparaison avec les zones anatomiques à proximité.* Ces trous d’énergie ou ‘puits’, tels que décrits par la littérature traditionnelle, trouvent écho aux plus récentes données rapportées par la physique quantique. Cette formulation émergente de la physique explique que le vide est à la base de toutes les forces de l’univers; l’attraction et l’expansion étant causées par des champs gravitationnels autour de géants vides sans fonds, des trous (communément appelés trous noirs). **

Le vide revient aussi souvent lorsqu’il est question d’expliquer d’autres procédés multi-millénaires de méditation ou de visualisation qui apportent une guérison profonde. Ces procédés expliquent qu’un vide interne doit se faire pour recevoir l’illumination ou la réalisation de notre vraie nature et de nos véritables intentions. Au niveau physique, nous les humains sommes des êtres bien à l’image de notre univers qui contient surtout du vide. Comme celui-ci, nous sommes formés à plus de 99% de vide! C’est le mouvement de nos petites particules autour du vide qui nous donnent l’impression d’être solides et pleins. C’est probablement ainsi que de retrouver notre essence véritable est intrinsèquement liée au fait de créer un vide intérieur, un état au centre même de notre confection.

Promouvoir le mouvement favorise la santé et créer un vide donne naissance à ce mouvement dans toute sa puissance. La théorie de la médecine traditionnelle chinoise et sa pratique clinique illustre toutes deux comment ce mouvement est au centre de la guérison. La pratique de l’acupuncture traditionnelle traite les déséquilibres de manière fondamentale en retraçant une stagnation dans la circulation d’un méridien (ligne de force physiologique). Le rétablissement de la circulation dans ce méridien par le mouvement thérapeutique de l’énergie du patient favorise alors le retour à la santé et l’équilibre. Les patients qui font l’expérience de profondes transformations durant un traitement d’acupuncture remarquent et expriment souvent, parfois d’un ton abasourdi, le parcours d’un mouvement de forces aux directions variées, qui peut être vers le haut, le bas, vers l’intérieur ou l’extérieur. Un autre commentaire fréquent, au moment d’insérer les aiguilles, est la sensation d’un mouvement senti du centre du corps vers les extrémités. Ces sensations sont plaisantes et uniques!

Clinique Shanti Acupuncture Montréal
Appellez ici et maintenant: 514 – 220 – 2877
Prenez rendez-vous avec votre espace intérieure de paix

*On peut mesurer cela aisément en clinique avec un appareil couramment utilisé appelé le stimulateur électrique, à l’aide de la fonction ‘sonde’.
**Voir Hubert Reeves, Poussières d’étoiles

Cette entrée a été publiée le 12/01/2014.

Histoire des premiers soins énergétiques

“L’homme de glace de 5300 ans, découvert à l’automne de 1991, à la frontière de l’Autriche et de l’Italie, avait dans ses bagages trois espèces différentes de polypores, ce qui laisse présumer qu’il considérait ces éléments essentiels à la traversée des Alpes.” Tout comme son traitement prophylactique chez l’acupuncteur, comme nous le verrons ici.

Cet homme préservé par des conditions idéales a révélé à l’autopsie des ‘stigmates’ démontrant qu’il avait bénéficié de traitements d’acupuncture sur des zones actuellement stimulées lors de maladies cardio-vasculaires. (Autrefois les aiguilles d’acupuncture étaient plus grosses, tant en diamètre qu’en longueur, et fabriquées, selon les époques, d’ossements et de divers minéraux.) Ces instruments préhistoriques provoquaient probablement un certain degré de douleur et de dommages collatéraux à l’épiderme. Aujourd’hui l’acupuncture moderne a su adapté ses outils et méthodologies au spécimen délicat qu’est devenu homo sapiens sapiens . Les aiguilles sont aujourd’hui larges comme un cheveu et ressemblent à de jolies bijoux. Elles sont emballées, stériles et à usage unique. Il s’agit d’un instrument médical de haute performance.

Le fait qu’un être humain austro-italien ait utilisé l’acupuncture il y a 5300 ans pour adresser ses problèmes de santé soulève deux points importants:

1. L’homme de glace avait sa santé à coeur.
2. L’acupuncture n’appartient à aucune nation en particulier. C’est pourquoi aucun caractère chinois n’apparait sur le matériel promotionnel d’Olivier Roy, Acupuncteur à la Clinique Shanti, Montréal. Je crois personnellement que l’acupuncture et ses modalités thérapeutiques est un savoir sacré qui appartient à l’humanité. Nous savons tous comment appliquer une pression à nos douleurs pour obtenir un soulagement. Ceci se fait même inconsciemment: en se frottant le front lors de céphalées, en se pliant en deux pour couvrir les intestins lors de troubles digestifs, en serrant le point au dessus de la poitrine lors de crises d’angine, en se grattant parfois jusqu’au sang lors de problèmes dermatologiques, en appuyant sur les reins lors de douleurs lombaire…

Les plus puissants des points d’acupuncture se trouvent sur l’avant-bras, la main, la jambe et le pied. Les extrémités sont les parties de notre anatomie les plus souvent sollicitées par les blessures dans le cadre d’un mode de vie près de la terre. Avec le temps, ces blessures ont été répertoriées et classifiées pour leurs actions thérapeutiques sur les maux chroniques et aigus des blessés. Des techniques subtiles ont été développés à ce jour dans l’application bénéfique de ces légères “blessures”. Précises et stratégiques au niveau de leurs localisations, il a été démontré de manière empirique que celles-ci permettent de promouvoir la guérison naturelle de l’organisme. Il s’agit vraiment de mettre à profit les ressources innées de la physiologie humaine.

Maintenant dénommée sous le nom d’acupuncture, on dit que cette pratique provient de Chine/d’Asie. Maintenant vous connaissez son origine véritable; de la douleur humaine, de l’expérience humaine, et de la coincidence. Voilà pourquoi un chinois ne peut naître thérapeute acupuncteur. Par la douleur, l’expérience et la coincidence, vous pourriez y parvenir aussi. Mais heureusement, un long bout de chemin a déjà été fait pour nous.

En effet, les ancients shamans de différentes cultures amérindiennes étaient promus au rang de maîtres accomplis dans un domaine de la pathologie lorsqu’ils avaient eux-mêmes traversés la douleur d’une maladie et résolue celle-ci, soit dans la réalité sacrée du rêve ou encore dans la vie éveillée. Ils devaient avoir passé par là, en quelque sorte, puis s’en être sorti vivant et utiles pour ceux qui auront à faire la même traversée pathologique.

Cette entrée a été publiée le 04/11/2013.

une clinique qui dit oui à la médecine douce

BI8-actusante-medecinedou_w692_h397_r4_q90

C’est une première dans un établissement hospitalier en France. La clinique du Tertre-Rouge, qui fait partie du Pôle Sud du Mans, accueille depuis octobre 2012, un centre de médecines douces destiné à compléter l’offre en soins conventionnels.

Cette unité hospitalière privée offre ainsi des consultations d’ostéopathie, d’acupuncture, de naturopathie, de sophrologie, de kinésiologie, de shiatsu et de massage californien. Pour faire face à l’absence de diplômes dans ces spécialités, la clinique a fait signer une charte à tous les thérapeutes.

Dans une logique tout à fait privée, le directeur général du Pôle Sud évoque une demande de la part des Français, qui, selon de récents sondages, sont 75 °/ à recourir aux médecines douces. Par la suite, la clinique pourrait s’ouvrir à d’autres disciplines comme l’hypnose, la psychothérapie, l’homéopathie ou la diététique.

Situé près de cabinets d’esthéticienne et du futur centre Bien naître, dont les sages-femmes proposent déjà de la sophrologie, du chant prénatal, de l’haptonomie, du yoga et une préparation à l’accouchement en piscine.

Pour infos : http://www.tertrerouge.fr

Cette entrée a été publiée le 20/05/2013.